Le Bloemenwerf en restauration

Cette villa, dont le nom Bloemenwerf signifie la cour des fleurs, est la première réalisation de Henry Van de Velde en tant qu’architecte qu’il conçoit en étroite collaboration avec son épouse Maria Sèthe.

Van de Velde s’inspire de l’architecture des cottages anglais pour cette maison qu’il souhaite fonctionnelle et rationnelle. Elle servira comme résidence particulière et ainsi que d’atelier, mais aussi de lieu de réunion avec toute l’élite intellectuelle et artistique européenne de l’époque.

La villa figure sur  la Liste indicative du patrimoine mondial de l’UNESCO, un prérequis à l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial.

La villa de forme polygonale est construite sur un grand terrain pentu et arboré (à l’époque où Uccle est encore une campagne). Remarquez les trois pignons lattés aux lignes brisées, ils constituent la particularité la plus visible de cette façade, avec le grand auvent recouvert d’ardoises protégeant l’entrée principale. Le jardin avait été dessiné par Maria Sèthe qui le voulait très fleuri pour être en continuité avec les papiers peints des salons intérieurs.

La villa a été conçue autour d’un puits de lumière qui inonde la partie centrale du bâtiment. Bien que minimaliste, la décoration intérieure est très raffinée avec un souci du moindre détail. Van de Velde en a dessiné plusieurs meubles et choisi les papiers peints anglais qui couvraient les murs de fleurs stylisées.

http://patrimoine.brussels/liens/publications-numeriques/versions-pdf/articles-de-la-revue-bruxelles-patrimoines/numero-29/article-29-4

Infos

Villa Bloemenwerf
Avenue Vanderaey 102, 1180 Uccle, Belgique